J’ai testé pour vous – Scriptum

Retz - Scriptum

Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un ouvrage que j’avais lorgné à l’époque où j’étais encore en classe unique dès que j’avais entendu parler de sa future sortie ! Les Éditions Retz me l’avaient donc envoyé pour que je le teste, sauf que je n’avais pas encore pris le temps de le faire (puisque entre temps je me suis retrouvée en maternelle !). Il s’agit de Scriptum !

Cet ouvrage en intéressera de nombreux parmi nous puisqu’il se destine aux classes de CE1-CE2-CM1-CM2 et ULIS-école (et il concerne même nos collègues du collège avec les classes de 6ème) !

Vous connaissez forcément une de ses auteures (elles sont trois), il s’agit de Sylcie Cèbe, qui est également l’auteure des très connus Phono & Catégo, Lectorino & Lectorinette, Lector & Lectrix avec Roland Goigoux !

Dans cet ouvrage, ce n’est pas le moindre des défis qu’elles relèvent, puisqu’elles nous proposent un ouvrage visant à “Apprendre à écrire : copier et orthographier” ! Autrement dit, apprendre à copier vite ET bien !La copie, parlons-en ! Je vous l’avoue franchement, pour moi, ce n’était pas quelque chose d’inscrit dans mon emploi du temps et je considérais que mes élèves la travaillait chaque fois qu’ils copiaient un poème, leurs devoirs, une leçon… Force est de constater que malheureusement, les progrès n’étaient pas vraiment au rendez-vous : fautes de copie, présentation non respectée, etc.

Comme dit dans Scriptumcopier souvent ne suffit souvent pas” ! Concrètement, la copie ça s’apprend. Seuls certains de nos élèves les plus performants développent des stratégies dans ce sens, mais quid de tous les autres ? Une étude menée par les auteures montre un écart considérable entre les 10% les plus performants (capables de copier beaucoup de mots en 3 minutes avec très peu d’erreurs) et les 10% les plus faibles (copie beaucoup plus lente et nombre d’erreurs plus élevé). Il est donc question ici de revoir notre conception de la copie et de mener une réflexion sur la façon dont on peut aider nos élèves à devenir des “copieurs experts“.

Devenir un copieur expert sous-tend deux objectifs :

  • apprendre à copier vite et bien
  • développer des stratégies pour mémoriser l’orthographe lexicale

Car comme précisé dans l’ouvrage, ces deux éléments de l’écriture “sont étroitement liés : la connaissance de l’orthographe permet d’accélérer la vitesse de la copie et son exactitude, celle-ci exerçant un effet sur l’apprentissage de l’orthographe lexicale. En effet, connaitre l’orthographe des mots permet de les copier plus rapidement et sans erreur puisqu’il n’est plus nécessaire d’aller relier et/ou de vérifier leur orthographe pendant ou après la copie“.

Scriptum dédie ses 8 premières séances à “apprendre à copier vite et bien” : évaluer sa vitesse et sa qualité (en nombre de mots correctement copiés) de copie, observer sa façon de copier, respecter la mise en page, apprendre la copie différée guidée et enfin lire ce qui est écrit, non ce qu’on voudrait qui le soit.

Les séances suivantes permettront d’apprendre à nos élèves à mémoriser l’orthographe lexicale : les régularités de la langue française, les mots de la même famille, quand le mots se dessinent, remplacer le mot … par …, l’orthographe en récitant, l’origine des mots, drôle de tèchenique, épeler pour vérifier et mémoriser. Concernant les séance 15 et 16 (quand les mots se dessinent) qui utilisent des fiches de “L’orthographe illustrée” de Sylviane Valdois, Marie-Pierre de Partz, Xavier Seron et Michel Hulin chez Ortho-Edition, vous pouvez télécharger gratuitement les 200 fiches de mots illustrés sur le site du CNRS de Grenoble (à la page de Sylviane Valdois) !

Enfin, 3 séances sont consacrées à l’évaluation des progrès des élèves et les deux dernières séances sont destinées aux plus grands, car elles traitent de l’intérêt des abréviations et de la façon de les utiliser.

Pour plus de détails, je vous invite vivement à lire l’extrait proposé par Retz qui reprend toute la présentation de la méthode par ses auteures.

Chacune des 32 séances est extrêmement détaillée et elles suivent toutes un déroulement identique (ce qui est confortable à la fois pour l’enseignant et pour les enfants puisque cela offre un cadre stable et rassurant, propice à de nouveaux apprentissages) :

  • Une phase introductive pour rappeler ce qui a déjà été vu et pour présenter la nouvelle stratégie que les enfants vont apprendre à développer.
  • La séance à proprement parler : apprendre la nouvelle stratégie et s’entrainer à l’appliquer, sans oublier la vérification par une correction collective.
  • Un retour sur l’activité, permettant de relier ce qui vient d’être appris à tout ce qui a été déjà vu et notamment à l’objectif premier, devenir “copieur expert”.
  • Une synthèse de ce qui vient d’être appris (qui servira de trace écrite)
  • “Et demain”, pour mettre fin à la séance tout en évoquant ce que l’on fera la fois suivante.

Pour vous faire une idée par vous-même, vous pouvez consulter un autre extrait, celui de la séance 21 qui apprend aux élèves à créer leurs propres astuces pour mémoriser l’orthographe des mots !

La méthode s’accompagne de deux outils :

  • le cahier Scriptum qui permet à chaque enfant de garder une trace des activités et qui le suivra tout au long de sa scolarité, du CE1 au CM2 (et pourquoi pas jusqu’en 6ème dans le cadre de la liaison école-collège). Il ne s’agit donc pas de réaliser les 32 séances de Scriptum sur une seule année scolaire mais bien de les programmer en conseil des maitres sur toute la scolarité (par exemple, en découpant l’ouvrage en 4 fois 8 séances, et donc aborder 8 séances par année scolaire).
  • les posters : construire au fur et à mesure des stratégies apprises, un poster à afficher au mur de la classe et qui sert de “mémoire collective des apprentissages réalisés“.

Un dernier passage de l’introduction aborde la gestion de nos élèves atteints de troubles dyslexiques ou dysgraphiques afin d’adapter les outils et les situations. Comme tous les ouvrages de cette collection, un CD-Rom contenant toutes les ressources est fourni pour permettre de vidéo-projeter, visionner ou imprimer les documents, certains PDF sont même modifiables (tableaux de résultats ou d’évaluation…) !

Scriptum est donc un ouvrage très riche que nous proposent Sylvie Cèbe, Catherine Martinet et Greta Pelgrims. Je suis absolument fan de tous les ouvrages de cette collection “Lectorino-Lectorinette“, “Résoudre des problèmes“, “Calcul Mental“… Ils sont tous extrêmement bien pensés et construits, très structurants pour les enseignants et leurs élèves qui progressent réellement ! Scriptum ne fait pas exception ! Comme je le disais en début d’article, je n’ai pas eu l’occasion de le tester avec mes élèves puisque je suis passée en maternelle, mais je vous invite à lire les articles de mes copines blogueuses :

Scriptum présenté par L’école de Julie

Scriptum présenté par BrownBear&Co du blog StoryTelling2

Scriptum présenté par Bout de Gomme

Scriptum présenté par Maliluno