Cycle 1 – Étiquettes de présence

Etiquettes de présence

Depuis cette rentrée, j’ai une classe de TPS-PS-MS !

Je me suis également plongée dans la lecture d’un ouvrage de Retz intitulé « Apprendre à écrire de la PS à la GS ».

Le travail autour du prénom est primordial puisqu’au cours des années de maternelles, les enfants sont amenés à apprendre à le reconnaitre (avec leur photo dans un premier temps) en capitales d’imprimerie, puis en minuscules scriptes et enfin en cursive et bien sûr, à l’écrire (en capitales d’imprimerie puis en cursive).

Pour mes étiquettes de présence, je travaillais jusqu’à présent avec celles proposées par notre collègue de Maternailes. Elle utilisait notamment la police Bestioles pour l’initiale jusqu’en MS.

Dans le livre de Retz que je suis en train d’étudier, ils préconisent le contraire : « Il est déconseillé de personnaliser le prénom des élèves à l’aide de dessins d’objets, d’animaux ou de formes géométriques : ces éléments ne peuvent en aucun cas les symboliser, surtout au moment où ils construisent leur identité ».

J’ai donc repris les étiquettes pour coller à cette dernière préconisation. J’ai prévu plusieurs modèles pour évoluer au cours de l’année en fonction des progrès des enfants. En tout, il y a 7 niveaux :

  • La carte avec photo + prénom en capitales + initiale : l’enfant apprend à associer sa photo à son initiale (on la nomme, on décrit sa forme).
  • La carte avec prénom en capitales + initiale : à ce stade, l’enfant reconnait son initiale, la photo n’est plus utile. Si plusieurs élèves ont la même initiale, on commence à regarder ce qui est différent (la dernière lettre par exemple, ou la présence d’une lettre accentuée).
  • La carte avec uniquement le prénom en capitales : l’enfant sait repérer seul la première lettre d’un prénom.
  • La carte avec prénom en minuscules scriptes + initiale scripte : on commence à découvrir une nouvelle écriture. Certaines lettres sont très proches de la version capitale, d’autres changent complètement.
  • La carte avec uniquement le prénom en minuscules scriptes.
  • La carte avec prénom en cursive + initiale cursive.
  • La carte avec uniquement le prénom en cursive.

En tout début d’année, chaque enfant est chargé de placer son étiquette sur le panneau des absents et des présents. Au coin regroupement, j’ai collé des étiquettes avec leur prénom en capitales. Pas de banc, les enfants s’assoient par terre, éventuellement sur un petit coussin. Cette étiquette collée au sol est une vraie curiosité pour eux. Ils aiment beaucoup l’observer, comparer leurs lettres et celles des copains. Lorsqu’on parle du R de Raphaël, celles et ceux qui ont un R dans leur prénom le montre spontanément en disant « moi aussi je l’ai ! »

Quand chaque enfant connait son étiquette, je change les cartes pour leur proposer la version sans photo et entamer un travail de reconnaissance de leur initiale. Puis, dès qu’ils reconnaissent leur prénom sans se tromper, je change un peu le rituel en leur demandant de venir placer la carte d’un copain (celui qu’ils veulent). Ainsi, nous commençons à reconnaitre aussi les initiales des copains.

Pour les forcer un peu à ne pas toujours prendre le même prénom, je finis par poser toutes les cartes de présence au sol en leur demandant d’aller chercher un prénom en particulier. Au début, ils se servent des étiquettes collées au sol pour s’aider !

Aujourd’hui, mes MS reconnaissent tous les prénoms de la classe sans se tromper (même les prénoms ayant la même initiale). Les PS également mais ils ont encore un peu de mal avec les prénoms ayant la même initiale (si je leur demande à certains d’aller chercher « Louis », ils vont choisir une carte commençant par L, mais pas forcément celle de Louis).

A la rentrée des vacances de Pâques, le rituel va évoluer. Tous les jours, un enfant sera chargé de placer les cartes de tous les copains sur le panneau des présents et des absents. J’aurai auparavant collé uniquement la photo des enfants sur le support. De mon côté, j’aurai un jeu de chaque niveau. Ainsi, en fonction de l’enfant, je lui proposerai de placer les cartes adaptées à son niveau. Ce travail peut être réalisé par l’enfant seul (avec un adulte) au moment de l’accueil par exemple et la validation se fera en groupe en vérifiant que chaque carte posée correspond bien à la photo en-dessous !

Mon TPS travaillera donc avec les cartes « initiale + prénom en capitales », mes PS utiliseront les cartes « uniquement prénom en capitales » et mes MS commenceront la découverte de l’écriture scripte avec l’initiale et le prénom en scripte !

Afin d’accompagner l’affichage du rituels absents/présents, j’ai aussi réalisé des étiquettes MAISON et ÉCOLE.

Je vais disposer les photos sur le support « absents/présents » de sorte à ce qu’elles soient organisées comme sur les cartes à compter. Un espace sur mon affichage sera prévu pour afficher le nombre d’enfants (carte à compter et écriture chiffrée).

Le fichier est au format PowerPoint pour que vous puissiez l’adapter à votre classe !

trombone Étiquettes de présence

Pour plus de solidité, j’imprime les étiquettes sur du papier épais que je plastifie.

Comme support, j’utilise un panneau à pochettes de ce genre, je colle un scotch de couleur pour séparer le panneau en 2 parties, les enfants à l’école, les enfants à la maison :

panneau à pochettes muralFiche produit Amazon

Vous aimerez peut-être :