Stage groupé, le rêve…

amazonie

J’ai attaqué aujourd’hui la dernière semaine de mon stage groupé et déjà je suis triste à l’idée que ça se finisse… Je ne pouvais pas rêver mieux :  des enfants géniaux, une équipe super avec une très bonne ambiance, plongée au quotidien dans un métier que j’aime de plus en plus…

Malgré les difficultés, le travail que cela me demande tous les soirs, je vais à l’école le cœur léger, je rigole tous les jours et la fin du week-end ne me pèse absolument pas puisque je sais que je retrouverai mes p’tits élèves le lendemain !

Pendant 3 semaines j’ai été LA maîtresse et pas une simple remplaçante, j’ai l’impression d’avoir été adoptée et je les ai moi aussi adoptés !

Le retour à la formation et surtout à mon stage du lundi me pèse, quitter cette école à laquelle je me suis attachée, quitter ces élèves et ces collègues avec qui je peux discuter, qui me considèrent comme une des leurs. Ca ne va pas être facile, surtout quand je vais devoir retourner dans cette école où l’ambiance est plombée, où je ne suis que la petite stagiaire du lundi dont peu de monde se soucie. Dans cette classe où je galère tellement à m’imposer, où je crie à longueur de journée. Ce stage filé, morcelé, éparpillé où l’on ne peut rien construire de concret et où l’on a toujours l’impression de chercher à « occuper les enfants » plutôt que de réellement leur apprendre quelque chose…

C’est fou comme les situations changent d’une école à l’autre, d’une équipe à l’autre.

En attendant, je déguste chaque instant passé dans cette école, avec ces enfants, ces collègues. Même si une partie de moi pense déjà au retour à la « réalité », je ne veux pas en perdre une miette et je profite…

Vous aimerez peut-être :